manoir à vendre castres

À Castres, un pied en ville, un autre en campagne, sur 3 ha,
surprenante propriété avec moulin et maison de gardien
Castres, TARN midi-pyrenees 81100 FR

The online English translation will soon be available.

Location

À l'est de la séduisante et très vivante ville de Castres, côté Montagne Noire, il est surprenant de trouver un tel havre de paix jouxtant tout ce que notre société moderne peu nous présenter en termes de commodités, et même centre commercial, qu’on n’entend pas davantage qu’on ne les voit. Ouvrant sur la campagne la plus parfaite, protégée par un parc voisin inscrit MH, la propriété se situe à cinq minutes du centre-ville et dix minutes de l’aéroport Castres-Mazamet (quatre liaisons aériennes quotidiennes pour Paris-Orly et Charles-de-Gaulle).
La ville est riche en commerces, activités culturelles (le rugby y est emblématique) et son hôpital, CHI tout récent, jouit d'une très bonne réputation.
Une autoroute en construction reliera bientôt Castres à Toulouse en trente-cinq minutes.

Description

La propriété se présente de fait comme quatre têtes de Janus qui se croiseraient : deux sur un axe nord-sud ; les deux autres, sur un axe est-ouest. La campagne s’oppose à la ville alors qu’une une villa des années quarante est accolée à un ancien moulin. En outre, invisible de l’extérieur, suffisamment distante d’une route, cachée par des rangées d’arbres, elle est accessible par une toute petite route de desserte, chemin de campagne goudronné. Elle est littéralement protégée par la présence d’un parc voisin et une imposante maison de maître du XVIIIème siècle faisant écran entre un centre commercial et un rond-point. À l’entrée d’un chemin menant de la route de desserte, une maison de gardien marque l’entrée du domaine. À l’extrémité de ce chemin, face ouest, un coude mène à un portail ouvrant sur un parc agrémenté de buis et ifs en topiaire, l’entrée de la maison et les anciennes dépendances. Face est, une rivière avec droit d’eau alimentait autrefois en énergie un moulin qui n'attend qu’à être réhabilité. Une cascade, une petite plage et un embarcadère invitent à la promenade en barque, la pêche ou la baignade. L'eau est devenue si propre qu'on y pêche à nouveau la truite. Sur la rive opposée, un vaste terrain de prairie est planté d’arbres séculaires. S’y ébattent aujourd’hui des chevaux disposant de boxes discrètement placés.
(Parfaitement dissimulée par les dépendances, une ancienne usine, autrefois partie de la propriété, pourrait être rachetée.)

La villa de Maurice Benne (1948)

La maison est l’œuvre de l’architecte Maurice Benne, auteur également de l'église Saint-Joseph de Laden à Castres (1968). Ses plans datent de 1948. Le style de la maison se fonde, pour les volumes et le style de couverture, sur une architecture méridionale, différents blocs enchevêtrés faisant saillie et créant chaque fois un ensemble unique. Autre aspect de ce style, les différents éléments du bâti, de dimensions et hauteurs diverses, se rattachent à une partie principale, la plus haute de toutes, celle-ci étant elle-même déterminée par la hauteur de l'ancien moulin afin de créer une harmonieuse continuité. La sobriété des lignes droites domine et le toit de la partie haute, couvert de tuile canal, est quasiment plat, ceux des parties plus basses étant marqués par une inclinaison plus forte. Ce détail anime tout l’ensemble de façon simple et équilibrée. Le classicisme tout moderne de l’architecture traditionnelle des pays du sud est ici rehaussé par quelques effets modernistes tel la disposition, et les proportions, de certaines ouvertures, comme par exemple celle située dans l'angle sud-ouest du dernier niveau de la partie principale. La base stylistique de l’architecture, presque palladienne dans sa simplicité, rend alors bien des fantaisies possibles sans jamais tomber dans le mauvais goût : il sera clair qu’elles se manifesteront en tant qu’ornements, ceux-ci pouvant ainsi être d’une très grande variété. Le ton est donné. L’architecte n’aura pas eu non plus à hésiter ici dans la définition de son style car il s’agissait de rattacher un bâtiment moderne à la structure d’un ancien moulin dont la présence est déjà attestée par la carte de Cassini. La structure du moulin étant elle-même d’une grande sobriété, la tâche semblait facile, les parties ancienne et moderne s'intégrant presque l'une dans l'autre. Pourtant, lorsqu’on circule dans la maison, on s’aperçoit que les différents niveaux sont plus complexes qu'il n'y paraît et sont même difficiles à définir par les mots. En effet, la partie neuve possède à elle seule deux niveaux d’accès différents en dénivelé, celui-ci n’atteignant pas même la hauteur équivalente d’un entresol : l’un côté parc, l’autre côté rivière. En outre, un même dénivelé a été conservé dans la communication entre l’ancien moulin et la partie neuve. Ainsi, considérant les dénivelés, on peut encore constater le même principe de quatre têtes de Janus, principe fondé sur les mêmes deux axes déjà observés dans la topographie du domaine. Coïncidence ou pas, une intelligence des lignes et structures est ici bien visible pour qui tente d’approfondir le regard au-delà de la simplicité de ce qui se présente à la vue. Cette approche qui est un principe, l'adaptation d'un style architectural au lieu, n’est pas sans rappeler la même intelligence mise en œuvre par Jules Hardouin-Mansart dans la construction de ce qui est aujourd’hui l’hôtel de ville de cette même ville de Castres.


Sous-sol
Outre les habituelles caves et pièces de chaufferie que recèlent généralement les sous-sols, celui-ci a ceci de particulier que la plus grande de ses parties a été aménagée en une boîte de nuit intimiste. L’accès s'y fait par deux entrées : l’une, intérieure, par le vestibule de la maison ; l’autre, par l’extérieur, sorte de corridor située sous une terrasse et éclairé par trois ouvertures donnant sur le jardin. Venant de l’extérieur, on accède directement au parterre de danse. En revanche, par l’intérieur, descendu quelques degrés, on débouche dans un hall d’accueil distribuant, d’un côté, un vestiaire et des toilettes ; de l’autre, le parterre. Celui-ci ouvre sur une alcôve et, à l’opposé, sur un bar, un club anglais et une salle de projection. Toutes sortes d’effets de lumière y ont été installés ainsi qu’un système de sonorisation.

Rez-de-chaussée
Passé une épaisse porte à doubles vantaux, marteau et clous de fer forgé, un ample vestibule (9,60 m de hauteur sous voûte) saisit par son impressionnant escalier de pierre à balustres, copie d’un original du Grand Siècle, apparente incongruité en un lieu où les effets modernistes sont prédominants. Une partie située sous le palier en surplomb ouvre sur le hall d’entrée de la discothèque. L’effet produit une attirance autant vers le bas, vers l’obscurité, que vers le haut, la lumière. Le rez-de-chaussée à proprement parler est en fait d'un demi étage plus élevé que le niveau du vestibule. Celui-ci est dallé d’un marbre blanc légèrement veiné de ton ocre, alors que le palier et le salon sont couverts en damier de marbre blanc très pur et de marbre rouge provenant des carrières de Caunes-Minervois et de Saint-Pons, celles-là même qui furent exploitées pour la construction du Grand Trianon à Versailles.
Face au palier, un grand salon généreusement éclairé par un bow-window, qui donne sur une terrasse ouvrant sur la partie de parc qui est aménagé. Deux portes-fenêtres ouvrant sur deux petits balcons du côté de la rivière laisse entrer la lumière du matin : l'effet est d'ensemble y est d'une grande douceur. Dans ce salon trône une cheminée à l’épais manteau de pierre.
À droite du palier, un salon de musique aux proportions particulièrement harmonieuses est, lui aussi, très agréablement éclairé. Il est dallé d'un marbre blanc légèrement veiné.
Depuis le palier, un couloir de dégagement distribue : un bureau, où l’on reconnaît les mêmes marbres que ceux du salon et du palier, une salle de billard, une cuisine qui a - chose rare - conservé ses meubles d’origine, placards et glacières.
Quelque peu à part, au fond du couloir de dégagement, un studio indépendant comporte une entrée, une chambre, une cuisine, une salle de bain et des toilettes séparées.

Premier étage
Le palier, où l’on approche de la voûte de la cage d’escalier, demeure bien éclairé par des baies ouvertes à mi-étage. Il est entièrement consacré à des chambres à coucher. D’un côté, il communique à une chambre par un sas qui distribue aussi une salle de bain indépendante et des toilettes. À l’opposé, une chambre indépendante. Suivent une troisième chambre, une salle de bain, puis une quatrième chambre communicant avec une salle de bain.

Combles
Leur disposition présente une certaine originalité. Un assez vaste grenier jouxte une partie abritant deux chambres et un cabinet de toilettes, celui-ci donnant directement dans l'une d'elles. Par un étroit escalier, on accède à une troisième chambre, dite africaine, inondée de lumière et donnant sur le parc.

L'ancien moulin

Alimenté par la force de la chute d'eau, il pourrait être remis en service pour autant qu'on reconstruise sa mécanique.
Construit sur deux niveaux sur cave, il mériterait d'être restauré vu la solidité générale de la construction et aussi son état d'abandon.


Sous-sol
Le sous-sol, abrite la chaufferie et la buanderie de la demeure. Une pièce est consacrée à la cuve à fioul.

Rez-de-chaussée
Au rez-de-chaussée, une grande cuisine servait autrefois à la préparation des conserves et confits traditionnels. Y demeurent une cheminée et une cuve pour les cuissons. Une première pièce sur cour communique à une cage d'escalier par un couloir. Au fond de ce couloir se situe l'ancienne salle des machines.

Premier étage
Au-dessus de la salle des machines, une grande pièce où l'on reconnaît de beaux restes de papier peint dont les motifs bleu ont conservé toute leur fraîcheur de ton.
Un dégagement accède à une sorte d'antichambre ouvrant sur une chambre supplémentaire. Il y eut une époque où cette pièce communiquait directement avec le studio indépendant côté demeure.

La maison de gardien

Construite sur deux niveaux (106 m2) sur cave (30 m2), elle présente une disposition traditionnelle : pièces à vivre au rez-de-chaussée, chambres à l'étage. Elles se répartit comme suit :
Rez-de-chaussée : cuisine, séjour, salle de bain et toilettes ; Étage : quatre chambres.
A côté de la maison, un bâtiment en ruine dont il ne reste que les murs et la toiture (tout en bon état) d'une surface de 30 m2 au sol attend d'être réhabilité.

La dépendance

Située à la perpendiculaire de la maison, un peu à l'écart, elle fait office d'écurie ou de garage. Couverte de tuile canal, elle présente une belle génoise en pignon. Sa surface au sol est de 178 m2.

Our opinion

Tant par sa situation régionale (infrastructures routières et aéroportuaires) et son implantation tant à la ville qu'à la campagne que par ses qualités architecturales, la propriété est d'une nature hors du commun. Elle réunit les avantages de la ville et de la campagne sans leurs inconvénients et son équilibre est en tout marqué par les contrastes. L'effet est puissant. Le vieux moulin s'intègre ainsi à une maison des années Quarante. En outre, la circulation entre les différentes parties est si aisée que tout risque de promiscuité y est écarté. Maison de famille, de plaisir, ou maison d'hôtes, toutes les perspectives sont ouvertes.
Aussi, la possibilité d'acquérir l'ancienne usine et ses terrains représente un atout complémentaire à tout amateur de bâtiment industriel à réhabiliter.

Exclusive sale

840 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Reference 141690

Land registry surface area 2 ha 52 a 79 ca
Main building surface area 742 m2
Outbuilding surface area 982 m2

French Energy Performance Diagnosis

Regional representative
Gers


Philippe Fritsch       +33 1 42 84 80 85

contact

Share

send to a friend Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: The above information is not only the result of our visit to the property; it is also based on information provided by the current owner. It is by no means comprehensive or strictly accurate especially where surface areas and construction dates are concerned. We cannot, therefore, be held liable for any misrepresentation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus