maisons de caractère à vendre - indre-et-loire - aux portes de tours

Aux portes de Tours,
une authentique gentilhommière du 17ème s. à la campagne
Tours, INDRE-ET-LOIRE center-val-de-loire 37000 FR

The online English translation will soon be available.

Location

La demeure est en limite d’une commune viticole bien située géographiquement, bordée par une forêt d’un côté et environnée de paysages champêtres. L' habitat est dispersé dans les alentours, constitué de belles propriétés. Le patrimoine de la région est riche de châteaux et de manoirs notamment. Au sud de la rivière le Cher, le centre de la principale ville d'une grosse agglomération reste à 20'. Paris est à un peu plus de deux heures en voiture, ce qui fait apprécier d'autant plus un cadre de vie bucolique.

Description

Légèrement dissimulée derrière un petit repli de terrain, entourée d’un bouquet d’arbres, remarquables pour certains, la gentilhommière se niche dans un endroit paisible.
Une petite route, s’éloignant de la commune, aboutit à une engageante allée, bordée de tilleuls et d’espaces en herbe, qui mène à la demeure.
Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini. Il est cité dans certains ouvrages, et d'abord mentionné comme une ferme.
La première acquisition de ce fief remonte à la fin du 16ème siècle, et le premier document notarié le concernant à la fin du 17ème siècle.
Il fait l’objet de plusieurs mutations au fil du temps, et durant plus de deux siècles, sa destination n’était plus que d'être une dépendance faisant office de réserve à grains jusqu'au début du 20ème siècle.
A la toute fin du 19ème siècle, la maison de maître avait été séparée de la ferme. Et une chapelle, avec clocher, détruite.
La bâtisse était alors presque à l’état de ruine. Une patiente restauration lui a redonné son aspect de gentilhommière tourangelle.
Certains plafonds ou cloisons ont laissé réapparaître les poutres. Le résultat obtenu fait honneur aux artisans de cette réhabilitation.
Les pièces de réception du rez-de-chaussée sont encore telles qu’elles apparaissaient déjà au 17ème siècle. Deux d’entre elles ont conservé leurs boiseries de l’époque.
L’intérieur a été rénové dans le respect de l’esprit, du style, et des matériaux d’origine. Plusieurs cheminées datent du 17ème siècle, dont l’une est située dans les communs, avec un four incorporé, un linteau en bois supportant la hotte.
L’épaisseur importante des murs de refend de l’ensemble, indique vraisemblablement l’existence de deux pavillons séparés à l’origine, et réunis ensuite.
Et l’appareil remarquablement régulier de la cave voûtée en pierre en fait sans doute une partie plus ancienne.
Parmi les espaces verts qui agrémentent la propriété, deux jardins, dont un, intérieur, bordé d’allées pavées d’ardoises, avec deux abris de jardin de brique et couverts d'ardoise, et une volière.
Un peu à l’écart, d’un côté, un vieux puits, et de l’autre, une ancienne mare.
Et tout autour, un parc arboré, avec certains essences centenaires, une prairie, et un verger.
Un petit parterre à la française s’étend devant le logis.
Sur le côté, dominent deux majestueux cèdres.
Au total, plus de deux hectares de verdure.

La gentilhommière

Tel que défini à la fin du 18ème siècle, c’est un corps de bâtiment pour logement de maître, percé des deux côtés, et distribué par un vestibule, dont l’emplacement entre cour et jardin, est particulièrement appréciable.
L’ensemble est constitué d’un corps de logis principal, avec un ancien commun de servitude en retour d’angle.
L’édifice, élevé en assemblage de pierres avec parements en tuffeau, sur un rez-de-chaussée, et un comble aménagé, couvert en ardoise, parfaitement symétrique, présente deux façades harmonieuses.
Au-dessus de chacune des quatre ouvertures, avec huisseries à petits carreaux, le toit est orné d’élégants chiens-assis à ailerons en pierre, surmontés de frontons triangulaires.
Les fenêtres et portes-fenêtres de l’habitation sont pourvues de volets intérieurs en bois.
La double porte-fenêtre de l’entrée principale, encadrée de deux fins pilastres doriques, s’ouvre, au centre de l’ensemble, sur un hall pavé, dont le plafond est mouluré et qui comporte une cheminée décorative en pierre, avec miroir en trumeau.
En face, une autre porte-fenêtre mène au jardin intérieur. A gauche, un bureau pavé avec des boiseries sur les murs, et des peintures en imposte de porte. A la suite, une vaste réception pavée, avec un original placard d’angle du 18ème siècle, des boiseries, une imposante cheminée en pierre, avec foyer en demi-cercle, des poutres au plafond, et une porte-fenêtre à petits carreaux ouvrant sur un balconnet donnant sur le jardin et le parc.
A droite du hall d’entrée, un salon pavé, avec boiseries, cheminée de marbre, miroir en trumeau, placards.
Dans le couloir : sol pavé, boiseries, et bibliothèques murales.
Une salle à manger, au sol recouvert de tomettes hexagonales, avec des boiseries, une cheminée à manteau de bois, de nombreux placards muraux, parfois vitrés, un plafond à moulures. Elle s'ouvre par une double porte vitrée sur le jardin intérieur.
Viennent ensuite une vaste entrée latérale, carrelée, avec une cheminée en pierre, une tapisserie murale, un plafond à poutres apparentes. De là part un escalier dont la rampe et les balustres sont en chêne. Colombages sur un mur et poêle à bois.
Petit vestibule carrelé, avec vestiaire, et cabinet de toilette. Cuisine aménagée, chêne et faïence, sol carrelé, poutres au plafond.
Dégagement avec entrée côté jardin intérieur, carrelé, escalier en bois et débarras, chaufferie.
Puis une petite cuisine d’été, carrelée, une buanderie, un cellier.
Et deux chambres, sol en tomettes, et poutres au plafond, avec des portes sur le jardin intérieur, l’une avec une haute cheminée en pierre.
A l’étage, sol en tomettes, et poutres apparentes, un petit palier, un grenier, puis un grand palier, avec placards, un dégagement, une salle d’eau avec douche, des placards, des toilettes.
Se succèdent ensuite une salle de bain carrelée, un petit palier, une chambre, un large dégagement faisant office de chambre, et quatre autres chambres, dont deux spacieuses, certaines communicantes, et l’une avec une cheminée en pierre, ainsi qu’une autre salle de bain en marbre, et des toilettes.
Au total la surface totale habitable est de près de 400 m².
Au-dessous du corps de logis, un sous-sol complet sur toute la longueur, en cave voûtée, en trois parties.
De chaque ouverture, une agréable vue sur le parc arboré, et la nature environnante.

Our opinion

Voilà une propriété toute d'équilibre. Entre la campagne où elle est déjà, le parc qui l'entoure et la grande ville proche. Entre le confort actuel et les multiples éléments décoratifs anciens, balançant eux-mêmes entre le rocaille et le classique. L'équilibre se lit aussi sur la façade scandée de sages et élégantes ouvertures. Les nouveaux occupants qui y viendront en vacances auront de l'espace, tout le calme souhaitable et un programme inépuisable de visites dans la région. Ceux qui en feront la résidence permanente de toute la famille se féliciteront tous les jours d'avoir trouvé à la fois un logis racé et un emplacement idéal.

Exclusive sale

750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Reference 499256

Land registry surface area 2 ha 26 a 6 ca
Main building surface area 370 m2

French Energy Performance Diagnosis

Representative


Bruno Van Montagu       +33 1 42 84 80 85

contact

Share

send to a friend Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: The above information is not only the result of our visit to the property; it is also based on information provided by the current owner. It is by no means comprehensive or strictly accurate especially where surface areas and construction dates are concerned. We cannot, therefore, be held liable for any misrepresentation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus