Le Hunebourg, fascinant château fort inscrit MH
et son donjon-mémorial dominant le Parc naturel des Vosges du Nord

The online English translation will soon be available.

Location

En Alsace, à 45 minutes de la capitale européenne et de son aéroport, dans une commune située à une dizaine de kilomètres d'une bretelle d'accès à l'autoroute A4. Dressé dans le Parc naturel régional des Vosges du Nord, classé Réserve mondiale de biosphère par l'UNESCO, le domaine se trouve au coeur d'un vaste massif forestier lui-même classé Réserve nationale de chasse et de faune sauvage.

Description

Le château du Hunebourg est posé à 410 m d'altitude sur un entablement gréseux dominant une quinzaine d'hectares de forêt d'un seul tenant. Accessible par des routes forestières, cette position lui confère une vue exceptionnelle sur un océan de collines boisées. L'ensemble est constitué de quatre bâtiments et un donjon inscrits aux Monuments Historiques, dressés dans l'enceinte d'une ancienne forteresse médiévale. Son nom, qui signifie "château des géants", suggère qu'il fut édifié dans des temps très reculés. Le terrain était, quoi qu'il en soit, déjà occupé à l'époque romaine, comme en atteste la découverte de médailles lors de travaux, mais la première forteresse date probablement du Moyen Age. Au 12ème siècle, le Hunebourg appartenait aux comtes de Metz et de Dabo ; les fils cadets qui y résidaient prirent par la suite le nom de comtes de Hunebourg. Incendié puis restauré et déclaré fief d'empire, il n'en restait à la Révolution que des ruines desquelles s'élevait une tour carrée. En 1928, Frédéric Spieser fit reconstruire les bâtiments tels qu'ils se présentent aujourd'hui. Exploité actuellement comme hôtel-restaurant, entièrement réhabilité en 1986, l'établissement compte 31 chambres de 1 à 5 lits sur une surface utile d'environ 1310 m².
Un parking est aménagé en contrebas de la forteresse. Une rampe taillée à même la roche conduit au porche d'entrée. Construits à flanc de rocher, différents bâtiments se succèdent sur un vaste terre-plein aménagé en parc arboré et aire de jeux, qui livre un superbe panorama sur le massif forestier. Vu de ce côté, le bâti principal et ses deux niveaux de combles apparaît de dimension humaine. Les bâtiments, construits en grès rose des Vosges font corps avec la roche dont ils sont extraits. Reconstruits dans un style néo-roman, ils sont coiffés de hautes toitures en tuiles plates traditionnelles alsaciennes dites "biberschwanz".

Le corps principal et le bâtiment d'accueil

Le corps principal est formé d'un rez-de-chaussée surmonté par trois niveaux de combles dont deux sont aménagés. Un avant-corps abrite une large entrée dallée de grès. Le bâtiment est attenant à un autre plus petit aménagé pour l'accueil, avec un passage et un vestiaire pour le personnel.


Rez-de-chaussée
Ce niveau est principalement occupé par le restaurant et un salon. La grande salle à manger profite d'une vue exceptionnelle grâce à trois baies percées dans la muraille de plus d'un mètre d'épaisseur. La pièce est réchauffée par un grand poêle en faïence blanche et une cheminée ouverte. D'un côté, elle donne sur les cuisines et les locaux du personnel. De l'autre, elle s'ouvre sur la salle des petits-déjeuners, le bar et un grand salon où trône un "kachelhoffen", impressionnant poêle en faïence polychrome d'esprit germanique décoré de scènes de chasse et de figures animales. Les étages sont desservis par deux escaliers de pierre, dont un escalier en vis.
Sous-sol
Partiellement taillé dans la roche, le niveau abrite d'un côté une suite qui s'ouvre sur le paysage par des baies à coussièges taillées dans l'épaisseur du mur en grès. Un lit en alcôve de chêne sombre lui donne une touche rustique. De l'autre côté se trouvent différents locaux techniques directement accessibles depuis les cuisines : réserves, cave à vins et chaufferie.
Premier étage
Le niveau abrite sept chambres, une lingerie et un petit salon-dégagement. Les grandes chambres sont éclairées par des baies percées dans les murs pignons, et les petites par des lucarnes alsaciennes.

Deuxième étage
A cet étage sont réunies six chambres.

Le corps secondaire

Ce bâtiment s'élève également sur un rez-de-chaussée coiffé par trois niveaux de combles, dont deux aménagés. Il est relié au corps principal par le mur d'enceinte, protégé par une toiture sous laquelle est installée la buanderie. D'apparence uniforme, le bâtiment a en fait vécu trois phases de construction, dont les deux plus récentes réalisées dans le cadre de l'activité hôtelière.


Rez-de-chaussée
Disposé de plain-pied, le niveau comporte sept chambres, dont une suite et une chambre pour personnes à mobilité réduite. Dans les parties anciennes, les chambres ont conservé de beaux éléments architecturaux qui leur composent un caractère unique.
Sous-sol
Il abrite un local technique, des sanitaires et une salle de séminaires donnant directement sur l'extérieur.
Premier étage
L'étage est occupé par sept chambres, dont une suite.
Deuxième étage
Le niveau abrite trois autres chambres, dont une suite.

Le bâtiment annexe

Il s'agit d'un ensemble construit au milieu du 20ème siècle, à l'époque où le château servait de résidence de loisirs. Son architecture est comparable à celle des deux autres édifices, mais sa surface est bien moindre. Au rez-de-chaussée sont aménagées une salle de jeux et une chambre pour le personnel, les étages sont occupés par un appartement en duplex de quatre pièces destiné au gérant.

Le donjon

Il s'agit du dernier donjon construit en Alsace puisqu'il date de 1938. L'édifice se dresse sur un rocher seulement relié à l'aire centrale par l'arche d'un pont de grès. Ce dernier débouche dans une cour d'honneur fermée au bout par la tour pentagonale qui épouse parfaitement la forme de l'éperon rocheux. Baptisée "Friedens-Turm" ou "Tour de la Paix", elle constitue un mémorial aux soldats morts pour la patrie et un symbole de paix et d'amitié entre les peuples. Le choix du répertoire néo-roman, avec ses pierres à bossages en grès rose des Vosges, lui donne un caractère austère et massif. Trois salles se superposent sous le dernier niveau de terrasse. Le mur de courtine de la cour d'honneur cadre des perspectives époustouflantes sur les environs.


Rez-de-chaussée
Une porte monumentale à arc en plein cintre donne accès à une sorte de chapelle mémoriale, haute salle à pilier central recevant la retombée des voûtes. Le registre iconographique de son décor taillé dans la pierre est particulièrement frappant, avec ses figures astrales alternant avec les signes du zodiaque. Un escalier en vis ménagé dans l'épaisseur du mur conduit aux étages supérieurs.
Premier étage
L'étage est formé d'une seule pièce à voûte d'arête, dont les cinq nervures retombent sur des consoles sculptées. Elle intègre deux baies à meneaux et une cheminée.
Deuxième étage
Une deuxième pièce occupe seule le deuxième étage, sous une voûte à dix arêtes. Le décor de pierre est également richement sculpté dans cette chambre à alcôve qui contemple le paysage par cinq fenêtres à coussiège.
Terrasse
Du haut de ses 15 mètres, la plate-forme sommitale de la tour offre une vue exceptionnelle à 360° sur le paysage du Parc naturel des Vosges. Dallée de grès, la terrasse est ceinte d'un large parapet de pierre dans lequel sont aménagées des petites banquettes.

Our opinion

A la fois produit et victime des aigreurs frontalières, le lieu s'inscrit aujourd'hui en plein coeur de l'Europe, autant par son emplacement que par son histoire et ses vicissitudes. Directement en prise avec les grandes métropoles mais immergée au coeur d'un immense massif forestier, la demeure contemple mieux qu'aucune autre toute la région. Elle est aussi l'un des très rares châteaux forts privés et habitables que compte le massif vosgien le long de la plaine d'Alsace. De taille raisonnable, le logis proprement dit peut très bien être occupé comme résidence familiale. Considérant le caractère exceptionnel du site, sa vocation hôtelière mérite cependant d'être valorisée et même développée : l'enceinte est bien assez large pour recevoir d'autres installations et aménagements eux aussi ouverts sur l'horizon. Ceci est d'autant plus intéressant que le prix tient largement compte des travaux de rénovation visant un éventuel repositionnement en gamme.

1 290 000 €
Our fees are included in the stated sale price.

Reference 818760

Land registry surface area 17 ha 76 a 82 ca
Main building surface area 1310 m2

Regional representative

Jean-Christophe Brua       +33 1 42 84 80 85


contact

My favorites

Partager

send to a friend Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: The above information is not only the result of our visit to the property; it is also based on information provided by the current owner. It is by no means comprehensive or strictly accurate especially where surface areas and construction dates are concerned. We cannot, therefore, be held liable for any misrepresentation.


E-carte


Send


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus