demeure à vendre vaucouleurs

À Vaucouleurs, au pays de Jeanne d'Arc,
un ancien palais de justice du 18ème siècle
Vaucouleurs, MEUSE lorraine 55140 FR

The online English translation will soon be available.

Location

À trois heures trente de Paris par l'A4, deux heures du Luxembourg et de la frontière belge, à moins d'une heure de Nancy et Bar-le-Duc.
Vaucouleurs est une petite cité disposée en amphithéâtre sur un coteau dominant la rive gauche de la Meuse au milieu de prairies fertiles. C'est de cette bourgade qu'en février 1429, Jeanne d'Arc partit sous escorte rejoindre Charles VII à Chinon afin de le convaincre de bouter les Anglais hors de France. La population locale, enthousiaste, s'était cotisée pour offrir des vêtements d'homme à la future sainte.

Description

Le bâtiment est un ancien palais de justice édifié en 1770 sur un terrain "où jusqu'alors on ne voyait que les sillons de la charrue". En 1869, les soeurs de la Compassion de Saint-Hilaire y établissent le pensionnat Jeanne d'Arc, établissement de bonne réputation où sont hébergées des jeunes filles venues de toutes les régions de France et même de l'étranger. La dissolution de la congrégation vers 1900 entraîne la fermeture de l'établissement, qui est ensuite occupé par une famille.
Dressé à cinq minutes à pied du centre ville, la demeure est formée d'un corps de bâtiment principal correspondant à l'ancien palais de justice et de deux ailes en retour formant une cour d'honneur fermée par un portail en fer forgé. Au centre de la cour, trône une majestueuse statue en pierre de Jeanne d'Arc sculptée par Toussaint représentant la Pucelle au sacre de Reims, son étendard à la main.
Une annexe placée dans le prolongement du bâtiment principal comporte un deuxième accès ouvert sur la rue par un porche en pierre. A l'arrière de cet ensemble, s'étend un agréable petit parc en partie boisé qui mène à un ruisseau et son ancien lavoir.
La propriété intègre également plusieurs garages loués.

La demeure

L'ancien palais de justice est une imposante construction coiffée d'un toit à la Mansart en ardoise et tuile mécanique. Côté cour d'honneur, la façade s'élève sur trois niveaux dont un étage de combles. De hautes fenêtres cintrées en bois encadrent la double-porte d'entrée et son imposte vitrée surmontée d'un linteau à motif végétal. Les trois travées centrales de la façade côté parc constituent un avant-corps peu saillant percé de baies en plein cintre sur lequel repose un fronton triangulaire à motif floral. Cette façade arborait jusqu'au début du siècle un fort joli balcon en fer forgé qu'il serait intéressant de rétablir.
Toutes les fenêtres sont neuves, en bois, d'excellente facture.


Rez-de-chaussée
Le grand vestibule dallé de pierres inégales abrite le départ d'un superbe escalier en fer forgé à volutes et donne accès à la cave voûtée aménagée au-dessous.
A droite s'ouvrent deux pièces parquetées de chêne à point-de-Hongrie avec cheminées en marbre du 18ème siècle et boiseries. L'une a conservé un imposant placard où étaient très probablement entreposées les archives du tribunal. Le trumeau sculpté représentant le "jugement de Salomon" de la seconde rappelle aussi la vocation première du bâtiment. A leur suite, deux chambres où s'intercalent une salle de douche avec toilettes. Ces deux pièces pourront éventuellement avoir une autre fonction une fois l'étage restauré.
A la gauche du vestibule se trouvent une cuisine moderne sans sacrifier pour autant les sols, boiseries et cheminées que l'on retrouve également dans le salon.
A l'arrière du vestibule, une vaste pièce au sol en pierre à cabochons noirs s'ouvre sur le parc.
Ce niveau a totalement été restauré par Amandine Maroteaux (Atelier d'architecture Compostelle), spécialisée dans la rénovation de biens immobiliers de caractère au Luxembourg et en région parisienne.

Premier étage
Le vaste palier distribue six pièces. Ce niveau resté "dans son jus" comporte des cheminées en pierre à décor de faux-marbre, des boiseries, des plafonds moulurés.

Deuxième étage
Le grenier occupe toute la surface du bâtiment, soit environ 250m2 qui pourraient composer une confortable surface habitable supplémentaire.

Les bâtiments de dépendance

Ils comprennent deux bâtiments formant les ailes qui ferment la cour d'honneur ainsi qu'un troisième placé dans la continuité du corps de logis principal dont il est séparé par une verrière. Il était utilisé comme dortoir du temps du pensionnat.
L'ensemble est divisé en six appartements loués qui génèrent environ 2300€ par mois avec la possibilité d'en créer quatre autres.

Our opinion

A l'image de la très sainte Pucelle qui naquit près d'ici et se dresse, majestueuse, au centre de la cour d'honneur, il faut croire aux miracles.
Derrière sa façade défraîchie et ses jupons froissés, notre petit hôtel est un pur moment de délicatesse ciselé par les mains expertes de ces messieurs des Lumières. Il serait donc galant d'achever la restauration du second niveau comme elle l'a été brillamment réalisée au rez-de-chaussée pour définitivement ranimer et repoudrer cette beauté.

Exclusive sale

692 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Reference 702132

Land registry surface area 5973 m2
Main building surface area 650 m2
Outbuilding surface area 300 m2

French Energy Performance Diagnosis

Regional representative
Aube, Marne Region


Florence Fornara       +33 1 42 84 80 85

contact

Share

send to a friend Pinterest twitter Facebook

NB: The above information is not only the result of our visit to the property; it is also based on information provided by the current owner. It is by no means comprehensive or strictly accurate especially where surface areas and construction dates are concerned. We cannot, therefore, be held liable for any misrepresentation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus